La Gerbelle

Claude Quenard
& Fils

Vins de Savoie en Biodynamie, Chignin
& Saint Jeoire Prieure

Journée Porte ouverte Juin 2021

Commandez votre repas pour les Journées portes ouverte 

Samedi

Aucun Produits

Journée Porte ouverte Juin 2021

Commandez votre repas pour les Journées portes ouverte 

Dimanche

Aucun Produits

La Gerbelle

En Quelques mots

L’exploitation a pour origine une ancienne ferme des Chartreux qui a été rachetée par nos aïeuls, au moment de la séparation de l’église et de l’état. De la polyculture-élevage à cette époque, celle-ci a évolué vers une spécialisation en viticulture dans les années 1960.

années 1990

2éme évolution

Raisonnement dans l’emploi des produits de traitement des vignes pour arriver à leur suppression sur les sols et la plante en 2000. Les 15 hectares ont été convertis au mode de culture Biologique et permettent, aujourd’hui, de vous présenter une gamme complète.

Géographie

Notre Situation

Au sud-est de Chambéry, le vignoble de CHIGNIN, partie intégrante du parc naturel régional des Bauges, s’épanouit sur 200 hectares de coteaux ensoleillés, à une altitude moyenne de 350 mètres.

Sol

Notre terre

Le sol d’éboulis pierreux en fait un terroir de prédilection pour nos vins blancs et rouges, originaux et séduisants que nous aurons le plaisir de vous faire découvrir.

Notre Histoire
Année après années
1906
Achat du bâtiment de ferme ainsi que des terres portant des vignes aux PÈRES CHARTREUX. Le couvent de la Grande Chartreuse existe toujours ainsi qu’une distillerie de liqueur (digestif)
1906
1957
Reprise de l’exploitation par Claude QUENARD (petit fils de l’acheteur).
1957
1981
Arrêt des céréales et spécialisation à la viticulture. (5 hectares de vignes) Reprise d’une exploitation de 2 hectares.
1981
1987
Installation de André, fils aîné, avec un BTS en Viticulture Œnologie de Beaune.
1987
1990
Installation de Guy, 2ème fils, avec un BTS Technico Commercial en vins de Montpellier.
1990
1992
Début de l’enherbement et de lutte raisonnée.
1992
1993
Après plusieurs plantations et reprises de vignes, la propriété se monte à 14 hectares.
1993
1998
Passage de l’exploitation en traitement non chimique et début des essais de travail du sol.
1998
2000
1ère démarche Bio, donc suppression du désherbage sur certaines parcelles et lancement officiel de la conversion biologique.
2000
2003
1er vin issu d’agriculture biologique avec le CHARDONNAY.
2003
2005
4 vins issus d’Agriculture Biologique: le CHARDONNAY le ROSE, GAMAY et la MONDEUSE, et 2 Vins issus d’Agriculture en CONVERSION Biologique : SAINT JEOIRE PRIEURE et un CHIGNIN et aussi un PUR JUS DE RAISIN DE SAVOIE.
2005
2006
Mise en marche de la Station de retraitement des eaux usées de la cave.
2006
2007
Toute l’exploitation est converti en Bio.
2007
2008
Création de 3 gammes d'étiquettes - En effervescent : L'ETINCELANT (en blanc) et le Méthode traditionnelle (en rosé)
2008
2012
le "Sansoufrir", vin nature, est né.
2012
2016
Nouvel assemblage en Blanc au printemps et lancement de la certification DEMETER en Bio-dynamie.
2016
Ethique

En vinification,

nous travaillons avec la même éthique, c’est-à-dire, nous réduisons les adjuvants au strict minimum. Nous effectuons les fermentations malo-lactique. Ceci nous permet de réduire les doses de soufre, les vins sont plus stables. Nous n’employons pas d’enzymes, ni de levures. Lors d’embouteillages tardifs, nous ne filtrons plus nos vins rouges.

La Vigne

L' EXPLOITATION

JACQUERE

BERGERON

MONDEUSE

PINOT

ALTESSE

CHARDONNAY

GAMAY

PERSAN

7 ème édition

Fascinant week-end

Commentaires

Avis Google

Suivez-nous sur les réseaux Sociaux

Méthode

Culture Bio

Il n’y a que 2 seuls modes de culture certifiés qui respectent l’environnement: la culture biologique et la biodynamie.

Dans le milieu des années 90, nous avons voulu sortir des sentiers battus et envisager une autre culture que celle dite conventionnelle qui faisait la part belle à la chimie. Nous étions des précurseurs car en Savoie, seules quelques exploitations qui se comptaient sur les doigts d’une seule main pratiquaient de la sorte.

Notre objectif est de stimuler les défenses naturelles de la vigne afin qu’elle soit forte vis-à-vis du parasitisme. Pour cela, nous utilisons des plantes, des algues ou des éléments minéraux. En complément, suivant la climatologie de l’année, nous appliquons du soufre et de faibles doses de cuivre. Nous travaillons beaucoup sur la vie microbienne de nos sols avec des applications de faibles quantités de compostes liquides qui murissent pendant 24h00.

Ces méthodes nous ont tout naturellement ouvert l’esprit sur la biodynamie.

C’est ainsi que nous avons commencé, en automne 2012, l’application de préparât dynamisés. L’entretien du sol se fait par enherbement maitrisé et travail combiné afin que le maximum de vitalité soit transmis à la vigne… et au vin.

Ce travail nous a amené à demander la labelisation DEMETER en 2016.